Cours de piano adulte,  Niveau avancé,  Vélocité des doigts / Etude

J.S.Bach – Piano Concerto en sol mineur (BWV 1058) avec l’orchestre en temps réel

Qui des pianistes amateurs n’a jamais rêvé de pouvoir jouer avec un orchestre? Je me rappelle qu’à 14 ans, quand j’ai appris le magnifique Concerto de J.S.Bach en sol mineur, je mourrais d’envie de l’essayer avec l’orchestre! Hélas, à l’époque on ne pouvait que jouer à 2 pianos avec son prof… Allons découvrir le monde merveilleux de Tomplay, l’application avec un beau karaoke synchronisé sur tablette, qui exaucera notre rêve.

L’Allegro du Concerto en sol mineur est cette aire que nous avons tous “entendu quelque part”. La forme de concerto suppose un dialogue entre l’orchestre et le soliste; quand l’un “parle” – l’autre “se tait”. Sauf qu’ici le piano a toujours quelque chose à dire!

4 minutes d’un mouvement perpétuel sans répit – un vrai défis pour les amateurs de niveau avancé.

Bach Piano Concerto g-moll en cours de piano avec orchestre en temps réel

L’histoire du Concerto explique ce dialogue bizarre. Ce morceau n’a pas été conçu pour le clavecin; c’est d’abord le célèbre Concerto pour violon en la-mineur, et c’est bien sous cette forme que nous l’avons déjà « entendu quelque part ». Ensuite Bach l’a adapté pour le clavecin et l’orchestre des cordes, mais il est resté insatisfait par le résultat. Imaginez une seconde, il n’a pas aimé ce merveilleux concerto pour piano!! 🙁 Les historiens l’ont déduit du fait que Bach n’a pas perfectionné ici le fameux rapport de « question – réponse ».

La partie du soliste est tellement riche en contrepoint et en dentelle mélodique, ses thèmes sont tellement beaux et variés qu’on peut facilement présenter l’Allegro en tant que l’oeuvre solo, et sans le sentiment qu’il manque l’orchestre.

Nous avons la possibilité d’étudier ce concerto dès le jeune âge grâce à l’arrangement pour deux pianos à 4 mains fait par le compositeur russe Alexandre Guedike.

La partition est pour les amateurs avancés, avec dans leur bagage musical les inventions de Bach, oeuvres baroques et sonates classiques, technique des gammes et arpèges, sachant travailler avec le métronome. La partition est simple pour le déchiffrage; les doigtés sont très classiques et confortables.

L’Allegro est un défis important pour la main gauche qui « tricote » pas moins que la main droite. Son contrepoint regorge des formes brisées des gammes et arpèges.

Enfin, le nouveau défi qu’on ne pouvait pas se permettre avant: le jeu avec l’orchestre. Cela inclut l’écoute de chaque thème ou contrepoint avec la partition et un enregistrement. Je conseille particulièrement l’interprétation de Glenn Gould.

Ne faites pas d’illusions – jouer avec un orchestre, qu’il soit réel ou karaoke, c’est beaucoup de travail et de concentration ☠️  Dans la confrontation avec un vrai orchestre vous n’auriez pas tenu ensemble même deux mesures, et auriez terminé avec quelques minutes de retard.

En revanche le « faux » orchestre et plus maniable. On peut l’arrêter et revenir en arrière. Sur la vidéo on voit le téléphone / tablette avec l’écran qui montre en temps réel ou vous en êtes et où entrer. 

Le morceau doit apparaître pour nous comme une carte géographique; nous apprenons à anticiper le courant musical, prévoir l’arrivé dans l’orchestre de tout thème ou contrepoint et dialoguer avec ça.

Le plus difficile est de faire les nuances, crescendo, diminuendo, et le joli phrasé, tout en suivant la pulsation de l’orchestre. Je ne l’ai pas bien réussi sur ma vidéo, donc c’est à vous maintenant 🙂

Avant le rêve de jouer avec l’orchestre le restait même pour des pianistes professionnels, sans parler de nous, les profs de piano qui adoreraient enseigner les grands concertos à leurs élèves. Et voilà l’application avec un beau karaoke synchronisé sur tablette; pleins de concertos de tout niveau dans notre disposition, dont certains très simples.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *