partition de piano spectres image
Cours de piano enfants,  Déchiffrage facile,  Niveau débutants

Michael Aaron – “Les spectres nocturnes” pour les plus jeunes pianistes

La musique magique pour les enfants qui veulent se la jouer “grands artistes” en cours de piano 🙂 Cette partition de piano est très facile, accessible aux plus petits doigts, mais le résultat peut être spectaculaire. Mes petits élèves adorent ce morceau; à chaque concert nous avons droit à plusieurs interprétations de “Spectres nocturnes”!

Le compositeur américain Michael Aaron a mis dans ces quatre lignes – avec plein d’humour et d’ingéniosité – le vaste choix des moyens de l’expression musicale: les nuances, tempos, phrasés, que les enfants vont apprendre pour la première fois. En plus, selon mon expérience, c’est une partition motivante dans les cas difficiles, pour les enfants qui n’ont pas de soutien ou de suivi à la maison.

L’accélération et le ralentissement du tempo, crescendo – diminuendo (monter ou baisser le son), sforzando, staccato, legato, les accents – nous allons rencontrer tous cela dans nos futures morceau des grands compositeurs, voici un énorme avantage éducatif des “Spectres”!

Voici quelques tips pour faire apprendre ce morceau à nos enfants par nos soins. C’est un morceau qu’il ne faut pas déchiffrer du début à la fin, mais bien différemment.

—  D’abord on va voir les trois bémols à la clé et ensuite on va entourer toutes les notes jouées en bémols (si, mi et la) avec du feutre ou un crayon de couleur. Profitons de cette occasion pour mémoriser l’ordre général des bémols à la clé: si – mi – la – ré – sol – do – fa. Répétons cet ordre avec l’enfant comme une comptine!

— Maintenant nous allons déchiffrer les lignes 1 et 4 qui sont presque identiques. Il faut attirer l’attention de l’élève sur la nécessité de patienter pendant les quatre temps de la pause (compter avec lui) avant le dernier accord. Aussi nous apprenons à faire le staccato léger et l’enchainer avec le lié, ainsi qu’à faire le crescendo à partir du son très doux vers le son fort.

— Enfin, dans les lignes 3 et 4, à part les notes, nous apprenons à accélérer et monter le son en même temps – et juste après le contraire, baisser le son et ralentir.

L’erreur habituelle chez les débutants: ils commencent la 4ème ligne en tempo trop lent, “hérité” de la phrase précédente (avec le ralentissement). Il est difficile pour le petit élève de changer le cap, il a déjà oublié le tempo initial du début. Donc ici on s’entraine à revenir au tempo initial en plus de tous les autres défis.

Le résultat artistique doit être la magie infernale des spectres ressentie pendant le jeu. C’est possible seulement si les nuances sont respectées.

Les adultes débutants ne sont pas trop motivés par ce genre de morceau; cependant en pratique ils y font souvent plus de fautes et jouent moins bien que les petits 😉 Les “Spectres nocturnes” est un bon moyen pour les tout débutants de vérifier si ils ont intégré quelques bases en piano.

Télécharger la partition SpectresNocturnes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *